Expressions

Bloc Presentation

Bloc Oeuvre

04
Oeuvre
Expressions

Vous entendez?
Qu'adviendrait-il d'une injustice si elle cessait d'être criante? Personne ne l'entendrait, la dénoncer aboutirait à un échec retentissant. Suivant la noble voie tracée par Bouvard et Pécuchet (une voie peut-elle être roturière?), je me suis dit que je pourrais faire quelque chose avec les stéréotypes, sans tomber dans l'humour grinçant. La langue abonde en expressions toutes faites, associations de mots dont la somme dépasse de loin l'addition des composants. J'ai cherché des exemples parlants, des adjectifs exprimant la sonorité. Il n'y a guère que la douleur à être muette (à la condition cependant d'être grande). Le silence de la douleur est éloquent. J'aurais aimé, sous un titre ronflant, après un début tonitruant, offrir le récit haletant d'une vie trépidante menée jusqu'aux antipodes, dans les quarantièmes rugissants (et les cinquantièmes hurlants qui paraît-il sont encore pires, selon des rapports alarmants).
Avec un sourire que je voudrais craquant (j'en doute fort), je vous offre cette petite pièce à moitié sonore et lègèrement interactive, espérant qu'elle connaîtra le succès éclatant qui finira par m'assurer la riante position à laquelle j'aspire.
Pour entendre les expressions, cliquez sur les mots.

Vous entendez mieux?
Ambroise: Je me pose enfin la question de l'interface d'interaction. Le geste (le clic) que tu nous invites à appliquer à l'interaction de ta pièce ne m'emporte pas vraiment.
Cécile: à force d'essais, je trouve en plus le bruit de mes clics perturbant (ah, non mais, cette exigence de confort ?!), produisant chez moi un petit effet boîte à rythme (eh bien change ton matériel !) qui me semble peu approprié... Je me demandais si tu avais essayé ce que ça rendait lorsque le son se déclenche sans clic, lorsque l'on survole les zones avec le pointeur (ce qui ferait un effet tout autre, bien sûr...).
Delphine: ah je me suis dit exactement la même chose !! ;-) J'aurais bien aimé voulu survoler les sons avec la souris. Du coup, ça serait plus doux, comme une caresse.
Delphine: Ca donne effectivement tout autre chose, je trouve que le support est mieux intégré et c'est moins laborieux à faire fonctionner. Mais maintenant, est-ce que ça ne deviendrait pas trop ludique ? Je ne sais pas... On tend à perdre l'effet du rapport entre le texte et les sons au profit de compositions sonores.

Mais pourquoi pas?
Pour entendre les expressions, passez la souris sur les mots.
 

Patrick Burgaud
Artiste
Saint-Georges-sur-Loire, France